La nourriture des habitants du paradis

La nourriture des habitants du paradis
529 64

 

La nourriture des habitants du paradis 

Notre sujet du jour portera spécifiquement sur la nourriture des habitants du paradis et ce qu’Allah leur a préparé comme bonnes choses lorsque les croyants y entreront et que les anges les accueilleront en disant : salâm ‘alaykum, que la paix soit sur vous. Ils y entreront en sachant exactement où se trouveront leurs demeures encore mieux qu’ils ne savent où se trouvent les demeures qui étaient les leurs en ce bas monde. Ils leur apporteront de la nourriture. La première qu’ils mangeront au paradis, comme cela a été rapporté de source sûre du Prophète, , sera le surplus du foi de la baleine. Thawbân, l’affranchi du Prophète, , rapporte un hadith mentionné par Muslim et d’autres savants qu’un rabbin a interrogé le Prophète, , pour l’éprouver en lui posant quelques questions. Parmi ces questions :

« Quel sera le cadeau qui sera offert aux croyants quand ils entreront au paradis ? 

-          Il dit : « le surplus du foi de la baleine. 

-          Que mangeront ils après cela ? »

-          On sacrifiera pour eux un taureau du paradis qui mangeait à ses extrémités. 

-          Et quel sera leur boisson ?

-          Ils boiront d’une source qu’on appelle Salsabîl … »

Le cadeau est un don octroyé à une personne particulière pour lui être agréable comme l’a dit Al-Nawawi dans son explication du hadith et tous les savants sont unanimes pour affirmer que le nom de Nûn, employé en arabe dans le hadith, correspond à la baleine … Quant au surplus du foi de la baleine, c’est la partie la plus appétissante de ce poisson, celle qui a la meilleure saveur et la meilleure odeur. Certains ont dit que c’est la partie la plus fraiche qui apaisera et reposera qui la mangera après avoir subi la chaleur durant le temps passé sur le lieu où ils étaient présentés devant Allah.

Il a été rapporté de source sûre du Prophète, , que tous les gens seront présentés avec leurs œuvres devant Allah. Le soleil se rapprochera d’eux. La sueur de certains atteindra leurs genoux. D’autres à hauteur de leur taille et d’autres seront complétement recouverts. Qu’Allah nous préserve de l’enfer et de ses châtiments. Ensuite, le registre des œuvres du croyant lui sera remis dans sa main droite alors que le registre du mécréant lui sera remis dans sa main gauche. Il est possible, et Allah sait mieux que quiconque, qu’il convenait de donner cette nourriture aux élus du paradis suite à cet épisode effrayant, une nourriture saine et agréable, légère et douce pour leurs cœurs, à même de reposer leurs âmes et leurs cœurs.

En ce qui concerne les fruits du paradis, Ibn Abbass a dit : « Tous les fruits de ce monde, qu’ils soient sucrés ou amers, seront au paradis, même la coloquinte. »

Les aliments de base sont les fruits et la viande. C’est ce que les gens réclament le plus et ce pourquoi ils dépensent leur argent. Au paradis, les fruits et la viande ne seront pas comme ceux de ce monde. Allah dit :

« Nous leur accorderons toutes les variétés de fruits et de viandes qu’ils pourront désirer. » (Coran 52 ; 22).

« Et la chair des oiseaux les plus désirables. » (Coran 56 ; 21).

« Les pieux croyants, quant à eux, seront sous d’épais ombrages, au milieu de sources vives, dégustant les fruits les plus désirables. » (Coran 77 ; 41-42).

Dans le verset de la sourate Al-Wâqi’a, il est dit qu’on servira d’abord des fruits et ensuite de la viande : « Ainsi que des fruits de leur choix. Et la chair des oiseaux les plus désirables. » Et il y a ici une remarque à faire : c’est que les fruits sont plus chers aux gens. C’est pour cela qu’on a dit qu’ils pourront les choisir. Les fruits seront donc choisis et la viande désirée. La viande sera l’objet de leur désir et de leur envie puisque c’est généralement le cas avec de la viande, plus qu’avec les fruits. Quant aux fruits dont le choix sera large, c’est parce qu’il sera agréable de porter son choix sur la variété de leurs catégories.

Cela fait partie des bienfaits du paradis et quelques-unes des nourritures de ceux qui y entreront. Rien n’y sera interdit. Tout ce qui s’y trouve sera désiré par ces bienheureux qui y vivront éternellement. Allah dit :

« Et une multitude de fruits aux goûts variés, jamais épuisés et aucunement prohibés. » (Coran 56 ; 32-33).

Les fruits du paradis concilieront ces deux caractéristiques car les fruits de ce monde présentent toujours l’une des deux. Soit leurs propriétaires ne les mettent pas à disposition, soit ils ne sont pas disponibles une partie de l’année en fonction des saisons. Les fruits d’hiver en été et les fruits d’été en hiver. Mais les fruits du paradis seront à portée de main et pas seulement durant une période en dehors d’une autre. Mais ils seront disponibles dès qu’ils en auront envie.

Aussi, les bienfaits du paradis ne se limiteront pas à ceux mentionnés ici puisqu’Allah a dit dans un verset :

« Ils y trouveront tout ce qu’une âme peut désirer et y contempleront les spectacles les plus ravissants. » (Coran 43 ; 71).

Des fruits en nombre, mûrs et doux. Des fruits succulents dont le goût ne s’interrompra pas. Pour preuve, il est suffisant de citer ce verset :

« Ils y trouveront également des fruits de toutes sortes. » (Coran 47 ; 15).

« Les jardins d’Eden dont les portes seront, devant eux, grandes ouvertes et où, accoudés, ils demanderont des fruits et des boissons de toutes sortes. » (Coran 38 ;50-51).

« Voici le Paradis dont vous avez hérité en récompense de vos œuvres passées. Vous y disposerez de toutes les variétés de fruits dont vous vous délecterez. » (Coran 43 ; 72-73).

Allah nous informe de l’état d’allégresse et de bonheur que connaitront les habitants du paradis. Ils seront occupés à profiter des bienfaits et non pas du sort des damnés de l’enfer. Il dit :

« Les élus du Paradis seront, ce Jour-là, entièrement absorbés par les délices dont ils jouiront eux et leurs épouses, accoudés à l’ombre sur des lits somptueux. Là, ils verront tous leurs désirs exaucés et se délecteront des fruits les plus délicieux. » (Coran 36 ; 55-57).

Ils auront tout ce qu’ils réclameront, espéreront et désireront :

« Tous vos désirs seront exaucés et tous vos vœux comblés. » (Coran 41 ; 31).

Parmi les particularités des fruits du paradis est que chacun d’eux sera de deux sortes :

« Deux vergers qui, de chaque fruit, produisent deux variétés. » (Coran 55 ; 52).

Et ceci est valable pour toutes les catégories de fruits. Chaque catégorie aura un goût et une couleur différents de ceux de son semblable.

Qu’aucun d’entre vous ne pense que pour obtenir les fruits du paradis, on devra fournir les mêmes efforts que nous le faisons en ce monde pour obtenir ses fruits, avoir besoin de qui les prenne de ses plants, monter aux arbres pour les cueillir. Pas du tout. Les fruits du paradis viendront à qui les désirera là où il se trouvera. Ils s’approcheront de lui quand il le voudra. Il n’aura qu’à en avoir envie pour les obtenir. Allah dit :

« Les fruits du Paradis à leur portée. » (Coran 55 ; 54).

« Dans un jardin haut placé, dont les fruits seront à sa portée. » (Coran 69 ; 22-23).

Al-Barâ’ ibn ‘Âzib a dit : « C’est-à-dire proche d’eux, l’un d’eux pourra le prendre tout en étant allongé sur son divan. »

Ces fruits seront juchés sur les hauteurs des arbres mais seront pour autant à portée de qui les désireront. Ils pourront les saisir, frais et mûrs quand ils en auront envie :

 « À l’ombre des arbres, tout proches, du Paradis dont les fruits seront à portée de main. » (Coran 76 ; 14).

Mujâhid, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « S’il se lève l’arbre se mettra à sa hauteur. S’il est assis, l’arbre s’abaissera pour qu’il puisse saisir le fruit. Et s’il est allongé, l’arbre s’abaissera encore pour se mettre à son niveau jusqu’à ce qu’il puisse le saisir aisément. C’est le sens de l’expression du verset : à portée de main. » Et comme il est dit dans la sourate Al-Wâqi’a, il y aura des servants qui circuleront. Al-Tâhir ibn ‘Âshûr a dit : « Cela peut être encore plus agréable et plus délicieux que s’ils avaient à les cueillir eux-mêmes. Et pourtant, s’ils ont envie de les cueillir eux-mêmes ils pourront le faire de leurs propres mains et alors les branches des arbres se rapprocheront d’eux pour qu’ils puissent le faire vu qu’il est possible qu’on ait envie de cueillir soi-même des fruits d’un arbre.

Et vu la profusion des fruits, certains penseront les avoir déjà vus auparavant mais ce seront en fait de nouvelles catégories de fruits qui leur ressembleront dans leurs formes et leurs couleurs et qui pourtant seront différentes de par leurs goûts et leurs odeurs :

« Chaque fois qu’un fruit du Paradis leur sera servi, ils diront : « Ce fruit est semblable à celui que nous avons reçu auparavant. » Mais il ne lui sera semblable qu’en apparence. » (Coran 2 ; 25).

Il est possible que cela sera fait pour les émerveiller puisque cela est encore plus agréable de manger ce qui nous plait. C’est pour cela que les gens aiment bien regarder ce qui est merveilleux et rare. Cette éventualité est la plus probable au vu du contexte.

La plupart des gens de ce bas monde sont agacés quand ils connaissent une période de vie difficile après avoir été dans l’aisance. Quand ils perdent une chose après en avoir eu possession. En avoir envie d’une chose sans avoir la possibilité d’assouvir cette envie … Aussi, il est des gens qui ont envie de manger certaines nourritures et mangent ce qui leur est nuisible parce qu’elle est avariée. D’autres en ont envie mais s’en abstiennent de peur de ces conséquences. Certains mangent avec excès et se causent du tort, ou s’étouffent … Mais au paradis, les gens se délecteront des différentes sortes de nourritures et de boissons et ils seront en paix, absolument pas concernés par ce genre de tracas :

« Ils obtiendront toutes les variétés de fruits qu’ils demanderont, sans jamais craindre la privation. » (Coran 44 ; 55).

Ils seront sûrs de ne pas en être privés ni d’en manquer. Sûrs que ces nourritures ne leur nuiront en rien et n’auront pas de mauvaises conséquences. Sûrs de ne pas s’étouffer en les mangeant pour une raison quelconque. Au paradis, il n’y a pas de maladie, la quantité ne fera pas défaut, il n’y aura pas de pauvreté, leur nourriture et leur boisson ne seront pas nocifs :

« Tel est le Paradis promis à ceux qui craignent le Seigneur : des jardins traversés de rivières aux fruits et aux ombrages éternels. Voici les délices réservés aux pieux croyants. » (Coran 13 ; 35).

Nous implorons Allah de faire de nous des pieux.

La nourriture et la boisson ne seront pas évacuées comme elles le sont en ce monde. Mais sous forme de rots et de sueurs qui auront l’odeur du musc.

D’après Jâbir qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, , a dit : « Les élus du Paradis mangeront et boiront, mais sans faire leurs besoins et sans se moucher. Leur nourriture sera évacuée sous forme de rots à l’odeur de musc. Ils glorifieront et exalteront Allah comme ils respirent. » Rapporté par Muslim.

Ainsi, concernant ces aliments dont ils se délecteront, les gens ne ressentiront aucune nuisance à faire leurs besoins comme c’est le cas en ce monde. Zayd ibn Al-Arqam rapporte : Un juif est venu voir le Prophète, , et dit : « Ô Abu Al-Qâsim, tu prétends que les habitants du paradis mangeront et boiront ? » il répondit : « Oui, par celui qui tient mon âme en sa main, on donnera à l’un d’eux la force de cent hommes pour manger, boire et avoir envie de copuler. » L’homme reprit : « Mais ceux qui boivent et mangent ont envie de faire leurs besoins ? » Il répliqua : « Pour ce faire, la sueur se dégagera de leur peau comme l’odeur du musc et leur ventre se dégonflera. » Rapporté par Ahmad (18783) avec une chaine authentique.

Ce qu’on apprécie le plus de la nourriture et de la boisson c’est quand cela est délicieux. Plus cela est bon plus le délice et la joie qui en découlent sont intenses. Et plus on a envie de manger et boire. C’est pourquoi on donnera la force de cent hommes aux habitants du paradis, afin qu’ils se délectent le plus possible. Ceci comme l’a dit le Prophète,  : « On donnera à un homme du paradis la force de cent hommes pour manger, boire et copuler et pour avoir envie de tout cela. Un juif dit : « qui mange et boit devra faire ses besoins. » Il répondit : « de la sueur sortira de sa peau et son ventre dégonflera. » Rapporté par Al-Dârimî.

Nous implorons Allah qu’il nous donne le paradis et nous permette d’accomplir les actes et les paroles qui nous en rapprochent. Et nous cherchons refuge auprès d’Allah contre l’enfer et les actes et les paroles qui en rapprochent.

Articles en relation