Quelle est la meilleure chose à faire, accomplir un Hadj surérogatoire ou donner cet argent à quelqu’un afin qu’il fasse le Hadj obligatoire ?
Fatwa No: 122429

Question

Après avoir accompli le Hadj obligatoire, si l’on a la possibilité de le faire une autre fois, est-il plus méritoire d’accomplir le Hadj une seconde fois ou de l’offrir à une autre personne qui a la capacité physique de le faire, mais pas la capacité financière ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si vous voulez savoir si vous pouvez donner l’argent d’un Hadj surérogatoire à celui qui n’en a pas les moyens afin qu’il accomplisse le Hadj pour lui-même, sachez que celui qui n’en a pas la capacité n’a pas l’obligation d’accomplir le Hadj. Allah, exalté soit-Il, dit : « […] Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens d'aller faire le pèlerinage de la Maison. […] » (Coran 3/97)

Le fait de lui donner de l’argent afin qu’il accomplisse le Hadj est un type d’aumône en sa faveur. Or, les savants ont mentionné que le Hadj est meilleur que l’aumône faite de l’argent de ce Hadj tant que celle-ci ne constitue pas une nécessité. Cheikh al-Islam Ibn Taymiyya, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Accomplir le Hadj prescrit par la Charia est mieux que de faire une aumône qui n’est pas une obligation. Mais si la personne a des proches qui ont des besoins financiers pressants, l’aumône en leur faveur est alors meilleure et il en est de même s’il existe des gens ayant impérativement besoin de son aide financière. Mais si les deux actes revêtent un caractère volontaire (autrement dit, si le Hadj est surérogatoire et si le besoin qu’ont les proches de l’aumône n’est pas impérieux), le Hadj est alors meilleur, car il est un acte d‘adoration physique et financière ».

 

Cependant, certains savants sont d’avis que l’aumône est meilleure que le Hadj, comme cela a été rapporté de l’imam Ahmad, qu'Allah lui fasse miséricorde, et le savant al-‘Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, a émis une fatwa stipulant que le fait de donner la possibilité à autrui d’accomplir le Hadj obligatoire était meilleur que d’accomplir un Hadj surérogatoire pour soi-même.

 

On lui demanda, qu'Allah lui fasse miséricorde : « Celui qui paye le Hadj à une personne qui n’a pas encore accompli le Hadj obligatoire a-t-il la même récompense que celle-ci ? Est-ce meilleur que de mandater quelqu’un pour accomplir le Hadj à sa place ? »

Il répondit : « Oui, si Allah, exalté soit-Il, le veut, il a la récompense du Hadj, c’est-à-dire la récompense du Hadj obligatoire, car le Prophète () a dit : Celui qui équipe un combattant dans le sentier d’Allah, a le même salaire (auprès d’Allah) que lui et celui qui remplace dans le bien un combattant dans sa famille a le même salaire que lui ’ (Mouslim). Le Hadj est un genre de djihad et le fait de donner à ce pauvre les moyens financiers d’accomplir le Hadj obligatoire est mieux que de donner de l’argent à quelqu’un afin qu’il accomplisse le Hadj surérogatoire pour lui-même, car il procure à son frère la récompense du Hadj obligatoire, qui est l’un des piliers de l’Islam ».

Mais si vous voulez dire par là que vous allez accomplir le Hadj vous-même et donner sa récompense à quelqu’un d’autre qui n’a pas la capacité financière de le faire, cela n’est pas prescrit par la Charia, car le Hadj par procuration ne se fait que pour un mort ou pour celui qui est physiquement incapable de l’accomplir.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui