La circoncision féminine
Fatwa No: 305482

Question

Je ne comprends pas pourquoi vous encourager la circoncision féminine même si elle fait l'objet de quelques allusions, coutume de l'époque, puisque le Coran ne fait lui aucune mention de l'excision et que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ne fit jamais exciser ses filles, il est le modèle que nous devons suivre, nous musulmans (cf. Sourate 33,21)

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous vous remercions de votre intérêt pour notre site et du fait que vous en tiriez bénéfice et nous tenons compte des remarques et observations qui nous sont faites. Sachez toutefois que nous ne recherchons que la vérité et que nous ne défendons coûte que coûte aucun avis s’il n’est pas basé sur un texte canonique.

Le statut de la circoncision de la femme fait l’objet de divergences entre les oulémas et, selon nous, l’avis prépondérant est qu’il s’agit d’une Sunna et non d’une obligation comme l’ont dit certains oulémas. En étant de cet avis, nous suivons ainsi l’exemple du Prophète (). En effet, Umm ‘Atiyya al-Ansâriyya, , a rapporté que le Prophète () dit à une femme qui pratiquait la circoncision des femmes à Médine : « Réduis (le prépuce), mais n’ampute pas (le clitoris), car c’est mieux pour la femme et préférable pour le mari. » [Abû Dâwûd (al-Albânî : sahîh)] Parmi les preuves qui indiquent que la circoncision était une pratique connue figure le hadith dans lequel ‘Aïcha, , a rapporté que le Prophète () a dit :

« Lorsqu'un homme se met entre les quatre membres de sa femme et que les deux parties circoncises se rencontrent, le ghusl devient alors obligatoire. » (Mouslim)

L’Imam Ahmad a dit : « Ce hadith prouve que les femmes pratiquaient la circoncision. » Ainsi, même s’il n’existait pas de preuve précise sur la question, elle aurait tout de même été une pratique légitime, car elle était coutumière chez les Arabes et l’Islam ne l’a pas interdite, et la permission originelle serait donc restée.

Le fait qu’elle ne soit pas obligatoire signifie qu’on a le choix de la pratiquer ou pas. Enfin, ce que vous avez mentionné concernant le fait que le Messager d’Allah () ne fit jamais exciser ses filles, il n’y a aucun moyen qui permet d’affirmer une telle chose surtout si nous savons que toutes ses filles sont nées avant le début de sa prophétie, à l’exception de Fâtima qui est née au début de sa prophétie alors qu’il était âgé de 41 ans.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui